Description du château

Description extérieure

Le château-ferme a été construit dans le style de la Renaissance mosane comme l'atteste le style des fenêtres et des portes.
Il a été conçu avec les matériaux du pays à savoir les moellons, briques et pierres de taille. Les fenêtres à meneaux, nécessitées suivant le temps et bâties dans la pierre pour la mise en plomb des vitraux, sont les caractéristiques principales du corps de logis des seigneurs et des anciens censiers.

La chapelle castrale, la porte d’entrée accolée d’une tour carrée flanquée d’une tourelle ronde à toiture en poivrière, sont les parties les plus anciennes, remontant au 17e siècle.

La tour ronde, l’entrée principale ainsi que les tours carrées s’élevant aux quatre coins du jardin, entouré de murs, sont percées de nombreuses meurtrières.

La cour est dix fois plus étendue que celle du château de Fernelmont et est mieux défendue. En cas d'attaque, la population s'y réfugiait avec son bétail. Les maraudeurs peuvent brûler les maisons des manants ; celles-ci sont en torchis et n’ont aucune valeur. Elles se reconstruisent facilement avec le bois de la forêt toute proche.

Le château-ferme de Wartet s’érigea dans un style archaïque, tels les châteaux de la Falise, Aische-en-Refail, Maharenne, Pondrôme.

L'ancien corps des logis des seigneurs, construit au 18e siècle, est l'actuelle demeure des fermiers tandis que l'ancienne habitation des exploitants, datant du 17e siècle, a été transformée en greniers et en remises.
Ce dernier bâtiment est percé d'une porte monumentale qui est devancée par un petit pont à trois arches, anciens vestiges attestant la présence des douves. Une tradition rapporte que les seigneurs l'empruntaient pour se rendre à la chasse. Cette porte s'appelle d'ailleurs « li chess » (la chasse). Les équipages des seigneurs de céans, rapporte une ancienne tradition, se rendaient à la chasse aux cerfs dans la forêt mosane par cette grande-route dont le pont rustique en pierres, à trois arches, accolé à la porte d’entrée, enjambait un important étang, vestige des douves où poussaient les joncs et les roseaux.

Tout porte à croire que le château était entouré d'eau car, de l'autre côté, une mare remblayée portait le nom de "li flot saint Roch" ou "Bideau".
Le seigneur possédait aussi deux puits profonds. L'un à l'intérieur de la ferme et l'autre dans la prairie derrière la grange. Nul doute aussi que le seigneur possédait sa brasserie, elle est située dans une longue pièce contiguë aux écuries actuelles. Elle est toujours appelée « la vieille brasserie ».

Le seigneur rendait également la justice. Aussi, devant l'ancienne chapelle subsiste un chêne séculaire dont le tronc est complètement creux. La tradition veut qu'il s'appelle l'arbre de la justice et que les brigands et les traîtres y furent pendus. Il y a eu également le chêne de la victoire dans la cour de l’école communale des garçons de Wartet à la mémoire des 11 enfants de Marche-les-Dames et de Wartet tombés au champ d’Honneur.

Il existe aussi, en face du cimetière, le chêne du centenaire, planté en 1930 à l’occasion du centenaire de la fondation de notre pays.


Description intérieure

Entrons dans l’ancienne demeure seigneuriale.
Dans le vestibule, nous admirons une rampe d’escalier en chêne portant une petite brebis couchée, symbole du blason des chevaliers d’Aux Brebis, de Wartet. Nous retrouvons le même escalier dans l’abbaye de Marche-les-Dames.
Par cet escalier, orné de fuseaux torses sculptés, on arrive dans un étroit couloir qui nous conduit dans la chambre de la tour carrée. Là, on observe encore une cheminée « à feu ouvert ».

Le dallage, formé de petits carreaux vernissés, est dans un état de conservation remarquable et rappelle assez bien celui du château de Fernelmont.

Les salles du rez-de-chaussée et des étages du bâtiment des seigneurs ont subi très peu de transformations et ont conservé leurs vastes cheminées et leurs portes en chêne avec ferrure, de l’époque.

La tour carrée, de même style et du même âge que celle où mourut Don Juan d’Autriche à la ferme de Bouge, est réellement imposante avec ses murailles en pierre du pays, d’une épaisseur de plus d’un mètre. On peut la considérer comme le donjon de l’antique castel.

De la cave de la demeure actuelle du fermier, on accède à un couloir long de 18 mètres qui se termine par une porte en plein cintre avec moulures et en pierre de taille. Elle conserve les gonds d’un grillage disparu et permet l’accès à une salle souterraine assez spacieuse, munie de trois soupiraux.
Une tradition la désigne comme la prison du manoir.


Le château ferme aujourd’hui

Aujourd'hui, le château-ferme a perdu sa vocation défensive et était utilisé exclusivement pour les activités agricoles. Nous pouvons constater que ce Château ferme est à l'abandon.

 

Sources : www.marche-les-dames.be et brochure - Le château-ferme de Wartet, Ernest Tonet, édité par le Cercle Pays de Namur, Institut Saint Louis.

Haut de page
© 2012 Alice Fohal / 2012 / Tous droits réservés.

Additional uncaught exception thrown while handling exception.

Original

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 UPDATE command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'node_counter': UPDATE {node_counter} SET daycount=daycount + 1, totalcount=totalcount + 1, timestamp=:db_update_placeholder_0 WHERE ( (nid = :db_condition_placeholder_0) ); Array ( [:db_update_placeholder_0] => 1545190664 [:db_condition_placeholder_0] => 29 ) in statistics_exit() (line 73 of /home/marchele/www/modules/statistics/statistics.module).

Additional

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 INSERT command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'watchdog': INSERT INTO {watchdog} (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (:db_insert_placeholder_0, :db_insert_placeholder_1, :db_insert_placeholder_2, :db_insert_placeholder_3, :db_insert_placeholder_4, :db_insert_placeholder_5, :db_insert_placeholder_6, :db_insert_placeholder_7, :db_insert_placeholder_8, :db_insert_placeholder_9); Array ( [:db_insert_placeholder_0] => 0 [:db_insert_placeholder_1] => php [:db_insert_placeholder_2] => %type: !message in %function (line %line of %file). [:db_insert_placeholder_3] => a:6:{s:5:"%type";s:12:"PDOException";s:8:"!message";s:427:"SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 UPDATE command denied to user 'marcheledb1'@'localhost' for table 'node_counter': UPDATE {node_counter} SET daycount=daycount + 1, totalcount=totalcount + 1, timestamp=:db_update_placeholder_0 WHERE ( (nid = :db_condition_placeholder_0) ); Array ( [:db_update_placeholder_0] => 1545190664 [:db_condition_placeholder_0] => 29 ) ";s:9:"%function";s:17:"statistics_exit()";s:5:"%file";s:55:"/home/marchele/www/modules/statistics/statistics.module";s:5:"%line";i:73;s:14:"severity_level";i:3;} [:db_insert_placeholder_4] => 3 [:db_insert_placeholder_5] => [:db_insert_placeholder_6] => http://www.marchelesdames-wartet.be/content/description-du-ch%C3%A2teau-0 [:db_insert_placeholder_7] => [:db_insert_placeholder_8] => 3.80.85.76 [:db_insert_placeholder_9] => 1545190664 ) in dblog_watchdog() (line 160 of /home/marchele/www/modules/dblog/dblog.module).